Bouquet

Alors que Bruxelles entre dans une période avec des mesures de confinement un peu plus strictes, il est important de soutenir nos commerces de proximité qui non seulement donnent du caractère à nos quartiers, mais nourrissent nos communautés. Pour cette édition de notre série sur les « pépites de quartier », nous nous concentrons sur les marchés du Parvis et du Chatelain qui définissent les quartiers de Morton Place et plus précisement sur nos food trucks préférés. Profitez des conseils partagés par notre gourmande préférée Chloé de Brussels Kitchen pour choisir les meilleurs plats a déguster à la maison, tout en soutenant nos amis et voisins.

– Tanya, fondatrice @MortonPlace

Les marchés du Chatelain et du Parvis: Nos stand préférés

Nous vivons une période un peu compliquée pour se familiariser à une vie de quartier, une vibe, une ambiance. C’est un moment d’entre deux, où beaucoup de choses sont remises à plus tard. Mais c’est aussi le meilleur moment pour soutenir ceux qui en ont le plus besoin : les petits commerces locaux, justement. On pense particulièrement aux bars qui mettent en place des solutions créatives pour continuer la vente à emporter, à l’événementiel qui s’adapte comme il peut avec des tables de 4, et aux marchés.

Les marchés, c’est là qu’on veut en venir. Le covid et la grisaille d’automne n’aident pas, et on en vient à oublier nos marchés. Pourtant, Bruxelles compte parmi les plus chouettes marchés extérieurs d’Europe, avec des stands de street-food qui rivaliseraient avec ceux de n’importe quel Food Market couvert de Londres ou de Madrid. Chez nous, c’est plutôt dehors que ça se passe. Et maintenant plus que jamais, les maraîchers ont besoin de notre soutien.

S’ils doivent s’adapter, on s’adaptera aussi. On oublie donc – pour l’instant – l’apéro devant les stands de street-food avec les copains, et on visite les marchés notre tote bag à la main, prêt à le remplir de merveilles – en take away. Parce que même si ce n’est plus à consommer sur place, c’est loin d’être moins bon. On vous a sélectionné nos stands préférés – de food, mais pas que – des marchés du Châtelain et du Parvis de Saint-Gilles. C’est parti.

 

Nos stands préférés du Marché du Chatelain

 

Market Vendor and flowers

Neighborhood Gem: florist Ben van Hoo

Ben Van Hoo 

On commence par les fleurs. Si vous aimez les jolies choses, et c’est très probable, vous aimez sûrement les jolies fleurs. Le stand de Ben est une pépite, ni plus ni moins. Toutes les semaines, on le retrouve le mercredi au marché du Châtelain (mais aussi le samedi et le dimanche au marché de Flagey), entouré des plus jolies fleurs de saison, bio, et locales de surcroit. Ça donne des bouquets aux airs champêtres, légers comme une brise, colorés comme une journée d’été, ou enchanteurs comme de la neige qui tombe en hiver. Notre dernier bouquet contenait une herbe de Pampa, des fleurs aux baies rouges comme du houx, et d’immenses glaïeuls. Une merveille.

Le bonus ? Les bouquets, pré-faits et sobrement emballés dans du papier craft ne coûtent que 15€.

Autre bonus : vous pouvez aussi composer votre bouquet vous-même.

 

Thai food at stall

Neighborhood Gem: Thai food stall

Thaï Food – tente verte sans nom mais on ne peut pas la louper!

 

Si ce stand de street-food thaïlandaise n’a pas vraiment de nom, il n’en a pas moins de goût. On le reconnait de loin grâce à sa tente vert pomme. Impossible de se tromper. Olivier nous raconte qu’avec sa femme Jeab, ça fait déjà 11 ans qu’ils font les marchés. Après avoir vécu 6 ans ensemble à Koh Samet, une petite île en dessous de Bangkok, où ils tenaient une guest-house, ils sont venus s’installer en Belgique et ont fait leur mission de faire découvrir la cuisine thaïe, la vraie, aux bruxellois. On les retrouve tous les mercredis au Châtelain, mais aussi aux marchés de Boitsfort, Saint Job, et au Vieux Tilleul.

Leur spécialité, idéale pour cette saison : la soupe de nouilles au poulet thaïlandaise. Si la base en est proche, son bouillon diffère de celui du classique Pho vietnamien par des saveurs bien particulières à la Thaïlande. Un régal pour la modique somme de 7€.

Bonus : Olivier et Jeab ont adapté la recette pour qu’elle se prête parfaitement à la vente à emporter. Les nouilles sont pré-cuites et emballées séparément du bouillon, pour éviter la sur-cuisson. Une fois rentré à la maison, plus qu’à les réchauffer une minute dans le bouillon, et c’est prêt !

Borek

Neighborhood Gem: Aslan Borek

Aslan Borek 

 

C’est notre dernier coup de cœur, ni plus ni moins. Avant d’être convaincu par le goût, on était déjà tombés amoureux des gestes. De la boule de pâte qui tourne entre les doigts, qui virevolte dans la farine, avant d’être aplatie, garnie, puis de finir en train de croustiller sur la plancha. Avant d’avoir la patience de faire la file pour la première fois, on les avait déjà à l’oeil depuis un moment. La première bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a plus de file. La deuxième, c’est que ce n’est pas seulement hypnotisant à regarder, mais que c’est aussi délicieux.

Aslan, c’est le nom de jeune fille de Damla. Avec son mari Arnaud, ça fait deux ans qu’ils ont tout lâché – ils étaient respectivement coach sportif et ingénieur commercial – pour faire les marchés. D’abord à Lille, puis à Knokke, et enfin à Bruxelles, depuis tout juste un an. On les trouve aussi au marché de Flagey tous les dimanches.

 

Tip : Goutez celle au boeuf piquant, ou celle aux champignons, ou les deux. Ce sont nos deux préférées, mais elles sont toutes incroyables.

 

Nos Stands Préférés du Marché du Parvis

Morton Place Coliving Brussels | Parvis Saint-Gilles

El Taco Mobil 

C’est tout simplement eux qui nous ont fait découvrir le marché du Parvis. Quand leur stand a disparu du marché de Flagey, on est parti à leur recherche. C’est pour dire comme on apprécie leur cuisine. S’il y a bien une chose qui ne court pas les rues à Bruxelles, c’est un bonne taqueria mexicaine. Pas une chaîne de Tex-Mex aux tortillas de blé congelées, non, un vrai mexicain, où les tortillas de maïs sont préparées à la main. El Taco Mobil, c’est exactement ça, mais version mobile. En plus des authentiques tortillas, Selene prépare sa salsa verde maison, et garni ses tacos de porc effiloché, de boeuf grillé et de légumes bio et de saison. Le rêve. Notre seul regret : ne pouvoir goûter à leur incroyable cuisine que le jeudi.

 

Le plus : accompagnez vos tacos d’une horchata, une boisson traditionnelle mexicaine à base de lait de riz et de cannelle, préparé maison par Selene.

 

Ty Penty

Ty Penty, c’est un des grands classiques des food-trucks bruxellois, l’indétrônable de la galette bretonne. La file, d’habitude interminable, est synonyme de leur succès depuis de nombreuses années déjà. On y vient pour leurs galettes au sarrasin à la qualité irréprochable et pour la gentillesse et le sourire des patrons. Notre préféré, la complète à base de jambon, fromage et oeuf, ne nous a jamais déçue. On peut aussi les retrouver à Flagey le samedi et le dimanche, le lundi Place Van Meenen et le mardi au square Meeus.

Le must : accompagner sa crêpe d’une bolée de cidre – ou d’une bouteille -, breton lui aussi.

Le must du must : poursuivre avec une crêpe sucrée. Celle à la poire et au chocolat est à tomber par terre.

 

Marché du Chatelain: Place du Chatelain 1050 Ixelles

Mercredi  12:00- 19:00

Marché du Parvis de St Gilles: Parvis de St Gilles 1060 Saint Gilles

lundi fermé

mardi 07:45–14:45

mercredi  07:30–13:00

jeudi  12:00–22:00

vendredi  07:30–13:00

samedi  07:30–14:00

dimanche  07:30–14:00

 

 

 

 

 

Notre top 5 des cafés tout proches de Morton Place 

C’est la rentrée. Et même si l’été n’est pas tout à fait terminé, ou qu’il n’a jamais tout à fait commencé, il y a quelque chose d’assez réjouissant dans l’air à se dire qu’on va à nouveau s’installer confortablement dans nos cafés préférés.

 

En tant qu’indépendant et worker nomade, c’est une des choses que je préfère. Surtout dans cette periode ou on nous demande de travailler « from home » on a tous besoin de changer d’air. Etonamment, je trouve qu’il est plus facile de rester concentré quand on bosse dans un café. Mais le tout est de savoir choisir le bon café. Entre mauvaise connexion wifi, musique trop forte et bruit incessant de machines, ce n’est pas toujours si simple.

 

Avec l’aide de Chloé la rédactrice de Brussels Kitchen, on vous a sélectionné les cafés qui, selon nous, allient tous les éléments nécessaires à une bonne journée de travail productive, en passant par la qualité de leur café, jusqu’à leur playlist.

Matcha Coffee

Belga & Co

Belga & Co Bailli

Belga & Co, c’est un peu notre safehouse, l’endroit où on est sûr de ne jamais se planter. La concentration qui y règne est exemplaire ; les clients sortent même au jardin pour téléphoner, histoire d’être sûrs de ne pas déranger. Les trois pièces en enfilade, les murs sombres, la déco sobre et chaleureuse font qu’on s’y sent un peu comme à la maison. Mais avec du meilleur café.

 

Le plus : le jardin ensoleillé pour faire un break (ou téléphoner !)

Notre boisson préférée : le cappuccino au lait de coco.

Le meilleur moment pour y aller :  vers midi, pour être sûr d’y avoir facilement une table, une fois la folie du matin un peu apaisée.

 

Belga & Co – 7 rue du Bailli, 1050 Ixelles

 

Coffee and cookie

Kami

Kami

Kami, c’est un peu le petit dernier du quartier, qui a ouvert après les autres, sans commettre la moindre fausse note. Si on a la chance de choper la place dans la petite verrière, on peut être encore plus isolé des autres tout en contemplant le petit jardin et en observant les oiseaux. A l’intérieur on est pas mal non plus, avec des banquettes qui permettent de s’asseoir à plusieurs autour d’une table, idéal pour les mini réunions improvisées autour d’un café.

 

Le plus : les pâtisseries excellentes faites maison, notamment les financiers qui sont à tomber par terre, et le grilled cheese sandwich dans du pain de mie moelleux comme l’air.

Notre boisson préférée : le café filtre ehiopien en batch brew

Le meilleur moment pour y aller : à 9h, dès l’ouverture

 

Kami – 355 chaussée de Waterloo, 1060 Saint-Gilles

 

Coffee shop with plants

The Wild Lab

The Wild Lab

C’est notre adresse chouchoute pour bien commencer la journée. Entendez par là qu’ils servent l’un des meilleurs petit dej’ de la capitale. Dommage qu’on ne puisse pas aussi y commencer la semaine : ils n’ouvrent qu’à partir du mercredi. Mais quand le mercredi arrive, c’est sans hésitation qu’on met notre ordi dans notre sac à dos et qu’on y fonce dès l’ouverture pour un petit dej de compet’ : pancakes, toast à la banane et au peanut butter, açai bowl ou œufs pochés et avo-toast, ils ont tout. Tout pour nous mettre de bonne humeur, en tout cas.

 

Le plus : la carte dingue des petit-dej’, brunch et goûters, qui fait qu’on peut sans problème y rester toute la journée

Notre boisson préférée : le golden latte au lait de coco

Le meilleur moment pour y aller : le mercredi matin !

 

The Wild Lab – 44a rue antoine bréart, 1060 Saint Gilles

 

 

 

 

Eggs and toast

Café Flora

Café Flora

Avec son énorme terrasse jaune soleil, il est difficile à louper. A première vue, on pourrait croire qu’on se trouve ici plutôt dans un bar. Mais si l’endroit n’en est pas moins parfait pour l’apéro, il constitue également un très bon camp de base pour tirer profit de la journée. Le matin justement, c’est plutôt calme, et c’est un plaisir d’y prendre un croisant avec un café, en observant les premiers rayons de soleil. Plus tard, on sera heureux de s’installer confortablement sur les épaisses banquettes en velours, toujours un café à la main, pour avancer sur sa to-do de la journée. Et quand vient l’heure de l’apéro, c’est avec joie qu’on y donne rdv aux copains, pour une transition idéale.

 

Le plus : l’œuf à la coque, accompagné de petits soldats beurrés pour le petit dej’.

Notre boisson préférée : la limonade maison, au yuzu

Le meilleur moment pour y aller : du matin, quand c’est calme, jusqu’à l’heure de l’apéro, pour finir la journée en beauté.

 

Café Flora – 16A Parvis de Saint-Gilles, 1060 Saint-Gilles

 

 

 

Shopping café

Petit Mercardo

Petit Mercado

Celui-là, c’est notre dernière pépite, notre dernier coup de cœur en date. Surtout prisé pour le brunch, le lunch ou l’apéro, le Petit Mercado est un lieu paisible à tout autre moment de la journée. On aime la compagnie de Mano et Pia, le couple de propriétaire, toujours là pour nous conseiller, les délicieux croissants qui viennent de La Boule, le café de chez Velvet servi dans de jolis verres marocains, les plats du jour qui se succèdent pour le lunch et les délicieux cookies pour le petit creux de l’après-midi.

 

Le plus : Le Petit Mercado est aussi une épicerie. Profitez-en donc pour repartir avec quelques courses. Nos musts : les bouquets de fleurs séchées et la collection de conserves venues tout droit du Portugal.

Notre boisson préférée : le cappuccino au lait d’avoine

Le meilleur moment pour y aller : à l’ouverture, vers 10h, ou en après midi, vers 15h.

 

Petit Mercado – 82 rue de l’Hôtel des Monnaies, 1060 Saint-Gilles

 

 

  • rédigé en collaboration avec Chloé de Brussels Kitchen @brusselskitchen 

 

Welcome Home : Morton Place Coliving

À quoi s’attendre en déménageant à Bruxelles aujourd’hui

Beaucoup de nos futurs résidents envisagent d’effectuer leur déménagement à Bruxelles après des semaines de confinement. Nous avons rassemblé certaines des informations que nous estimons les plus pertinentes pour vous aider à comprendre la situation actuelle. La prochaine mise à jour des directives gouvernementales est prévue pour le 3 juin. Nous publierons à nouveau à ce moment-là pour vous tenir au courant de l’evolution des regles.

Voyager à Bruxelles depuis l’étranger

Avant de voyager à Bruxelles, nous vous recommandons de contacter le consulat Belge de votre pays  pour plus de détails surtout si vous n’avez pas de carte de résident Belge. A ce jour, toute personne arrivant de l’étranger sur le territoire Belge doit s’isoler pendant 14 jours. D’apres nos résidents qui arrivent à Bruxelles depuis la France et l’Italie et qui possedent des cartes de séjour Belges l’experience a été simple.  À l’aéroport, un représentant a recommandé a chacun de s’isoler pendant 14 jours en stipulant que les déplacements pour faire ses courses et l’exercice quotidien étaient autorisés. C’est bien sûr anecdotique et chaque personne peut recevoir un accueil différent.

État de la pandémie

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 diminue avec un taux «R» pour la semaine du 14 au 20 mai de 0,89. (source mise à jour quotidienne Sciensano) Si vous voulez en savoir plus sur la propagation du virus et comment la région Bruxelloise a été touchée, nous vous recommandons de consulter le site web du Ministere Belge de la Santé Publique.

Un «déconfinement» en Phase

Le pic de la pandemie a été enregistré la semaine se terminant le 12 avril 2020.  Le gouvernement a annoncé un assouplissement des restrictions en plusieurs phases à compter du 4 mai 2020 lorsque la Belgique est entrée dans la phase 1 de déconfinement. Au 25 mai, nous sommes en Phase 2 avec la situation suivante:

  • Le port de masques est obligatoire dans tous les transports en commun mais pas dans les magasins
  • Les magasins sont ouverts, y compris les boutiques et les marchés
  • Les coiffeurs et les salons d’esthetique sont ouverts
  • Les médecins (généralistes) sont autorisés à exercer normalement
  • Les sports sont autorisés avec un maximum de 20 coéquipiers
  • Les mariages et les funérailles ne doivent pas dépasser 20 personnes
  • Les écoles sont partiellement rouvertes

La Phase 3 est prévue pour le 8 juin. Nous attendons des nouvelles sur l’ouverture des restaurants, cafés et lieux de culte.

La vie à Bruxelles: pistes cyclables et  « Zones de Rencontre »

Bruxelles a rapidement pivoté pour améliorer les pistes cyclables et le confort des piétons. Le centre-ville historique de Bruxelles dit Pentagone (à 500 mètres de Morton Place) a été placé en «Zone de Rencontre» avec un trafic limité à 20 km / h et une priorité pour les pietons et les cyclistes sur toutes les voies publiques. En l’espace de quelques semaines, 40 km de nouvelles pistes cyclables se sont ouvertes et 40 km supplémentaires sont en préparation pour le mois deseptembre. Nous avons été particulièrement heureux de voir que la piste cyclable sera renforcé le long du boulevard reliant Morton Place Parvis et Louise au Quartier Européen. Pour une carte cycliste mise à jour: De nouvelles pistes cyclables

La vie à Morton Place

Comme tout ménage Belge, le confinement à Morton Place s’est également assoupli et nos activités sont presque revenues à la normale malgré une majorité des residents qui sont en télétravail. Nous avons un poste d’assainissement à l’entrée de chaque maison pour l’élimination des masques et des gants, ainsi qu’une bouteille de gel disinfectant pour les mains. Nous accueillerons de nouveaux résidents à partir du 8 juin, date à laquelle nous nous attendons à ce que la plupart des règles concernant le confinement soient levées. Bien qu’il y ait un gros soulagement à ce retour à certaines libertés, il y a aussi une certaine la nostalgie pour ce qui a été une période d’amitié et de solidarité entre les colocataires. Nous avons feté  Pâques ou chacun a prépré un  plat représentant leur pays d’origine,  l’incontournable braai sud-africain … et Bruxelles oblige, la celebration de la journée de l’Europe le 9 mai.

Vous déménagez à Bruxelles?

Nous prévoyons un assouplissement progressif des règles relatives aux mesures de cofinement à partir du début mai. Cette situation évolue rapidement, il est donc préférable pour les expatriés de se renseigner regulierement sur l’etat de la pandemie. Une grande majorité de nos résidents viennent à Bruxelles depuis l’étranger et ne savent pas toujours comment se tenir informés des nouvelles locales. Les expatriés qui s’installent à Bruxelles sont peut-être curieux de savoir quel est le statut en Belgique par rapport à la pandémie de Covid-19. En général, les hôpitaux belges s’en sortent bien, sans le débordement malheureusement constaté dans d’autres parties du monde.

 

Le “confinement” version Belge

Comme ses homologues européens, le gouvernement belge a imposé une politique stricte de maintien à domicile à partir du 18 mars 2020. Tous les travailleurs non essentiels ont été chargés de travailler à domicile et tous les bureaux, commerces de détail et espaces non alimentaires ou pharmaceutiques ont été fermés. On a demandé aux résidents de rester à la maison tout en prenant une heure par jour pour faire de l’exercice avec au maximum une autre personne de leur ménage. Les frontières ont été fermées le 20 mars 2020. Nous prévoyons que les règles actuelles de confinement seront mises à jour le 24 avril 2020 avec une levée progressive des règles prévue à compter du 4 mai 2020.

 

Rester informé

Morton Place Coliving suit activement les directives du gouvernement belge concernant les mesures de confinement qui ont été mises en place. Si vous n’êtes pas à Bruxelles et que vous souhaitez des ressources pour vous tenir au courant, voici de bons endroits pour vous informer.

 

Gouvernement belge

Les nouvelles et les directives officielles sont publiées sur le site officiel de la cellule Covid-19 du gouvernement Belge.

 

Journaux Belgies

Les journaux nationaux sont de bonnes sources d’information et Le Soir semble avoir accès à la plupart des fuites du gouvernement avant les principales annonces. En général, les journaux nationaux sont Le Soir (français), De Standaard (néerlandais). De nombreux articles en traduction des journaux flamands paraissent dans le Brussels Times (anglais) et le Bulletin est une plateforme de longue date avec des informations fiables concernant les expatriés.

 

Votre Consulat

Bruxelles a des consulats de presque tous les principaux pays et leurs sites web contiennent également des informations pertinentes pour les besoins de leurs ressortissants. Il existe un annuaire de tous les consulats étrangers sur le site diplomatique belge.

Coliving c’est le confinement sans solitude!

Les maisons coliving de Morton Place suivent le regime du «confinement» depuis début mars. Nous suivons les règles du Ministère de la Santé Belge. A Bruxelles, les règles sont de limiter les contacts sociaux aux membres du ménage, lorsqu’on est en coliving ceci veut dire tous les résidents d’une de nos maison. Nous travaillons si possible à domicile, avec une seule sortie par jour pour faire du shopping ou faire de l’exercice. Les restrictions ont commencé au milieu du mois. Nous avons rapidement dû emménager les nouveaux résidents  qui normalement arrivaient a la fin du mois afin qu’ils fassent partie de notre “ménage” de coliving des les début du confinement. Nous avons alors décidé de suspendre tout nouveau emmenagement jusqu’à la fin de l’isolement, afin de minimiser l’exposition de nos résidents.

La sécurité d’abord

A Morton Place notre priorité est d’assurer la sécurité de nos communautés de coliving. Nous avons augmenté l’approvisionnement en nouveaux produits essentiels tels que du savon pour les mains supplémentaire, des désinfectants, etc. En plus de suivre les règles officielles, nos résidents ont choisi d’établir leurs propres règles. Entre autre, ils ont bloqué les portes ouvertes des espaces commun afin de minimiser les points de contact, ils ont créer un rota de afin de désinfecter les surfaces fréquemment touchées. Avec l’aide de l’une de nos residents qui est medecin, nous avons elaboré un protocole et un pack médical en cas d’infection, heureusement nous n’avons pas eu à les utilié, mais le cas échéant, nous sommes prets.

 

Le bonheur de la communauté

Mis à part le bien-être physique de nos résidents, nous avons également pris en compte le bien-être général des membres de notre maison coliving. Avec 6-8 personnes dans chaque maison travaillant à domicile, notre investissement dans un LAN de qualité entreprise garantit des connexions wifi fluides pour tous. Le compte Netflix est utilisé pour les soirées cinéma et pizza à domicile. Nos jeux de société  «Settlers of Catan» et «Cards against Humanity» sont dépoussiérés. Vous pourriez vous attendre à ce que les résidents internationaux partent rapidement pour «chez eux» dans une telle situation. Presque tous nos résidents sont restés sur place, même les résidents de Belgique, témoignant des liens communautaires solides forges en coliving ainsi que du confort de nos maisons. Les résidents  ont célébré Pâques ensemble, avec des colivers partageant les traditions de leur pays d’origine. Nous avons célébré un anniversaire avec du champagne et des glaces livrés via Deliveroo et nous avons eu de nombreux barbecues dans nos jardins.

Qu’en dissent nos résidents en coliving?

 

Nous avons vérifié avec nos communautés de coliving sur une base hebdomadaire. Nos nouveaux résidents qui ont rapidement emménagé le jour de l’isolement nous ont dit « c’était en fait une bonne occasion de faire connaissance avec tout le monde, en temps normal, nous ne serions pas tous autant à la maison ». Les maisons de Morton Place Coliving ont moins de résidents avec beaucoup d’espaces communs  permettant plus ou moins de contacte avec les coresidents.  En plus des salons, chaque maison a un espace tv supplementaire. Avec leurs tapis moelleux et leurs grandes télévisions à écran plat ceci ont été convertis en salles de sport et de yoga. Nos espaces  bureaux à domicile, les coins bibliothèques ainsi que les tables de jeu offrent un bon espace pour se détendre ou faire son télétravail sans être coincé dans sa chambre. « Nous nous amusons beaucoup tout en nous laissant suffisamment d’espace. »(Faig de Morton Place Chatelain).

 

Prochaines étapes pour le Coliving à Morton Place

 

Cela a été une période intense pour nous tous, mais les liens de nos résidents coliving n’ont jamais été aussi forts. Nous établissons maintenant quels seront nos protocoles pour la prochaine phase et sommes heureux de pouvoir compter sur la confiance de nos résidents pour assurer leur sécurité et leur bien-être. Le confinement devrait être levé en mai et nous sommes impatients d’accueillir de nouveaux membres de notre communauté de coliving à Morton Place. Nous prévoyons d’ouvrir les maisons a de nouveaux résidents a partir de fin mai, soit deux semaines apres la levée du confinement.  Si vous venez à Bruxelles et souhaitez découvrir la coliving, consultez nos disponibilités ici.

Moving to another country for business is a daunting process for anyone, and it is essential that you make the most of this. Working abroad is a wonderful way of expanding your business experience, as well as sampling another culture at the same time. The Parvis Saint Gilles neighborhood of Brussels is a great place to live during this time as it’s in the heart of the city, with a strong neighborhood identity.

With its numerous cafés, markets and restaurants it offers a lot of opportunities to socialize yet are still only a few stops on the metro to the business district and the European Quarter. It’s one of the most culturally diverse and interesting parts of Brussels, and there is so much you can experience when you move here.

The heart of the neighborhood is the Parvis, or church square which is a large pedestrianized square in front of the Saint Gilles church. There is a plethora of bars and cafés which cater to the urban population which typifies the neighborhood. There is also a weekly market on the square attracting people from all over Brussels for it’s organic produce.

Cultural opportunities

Saint Gilles is a bohemian artist’s enclave with a lot of studios tucked away in buildings which used to house the light manufacturing workshops of the past. Cultural highlights include

Galleries:

Galerie d’ivonne

Brussels Artwork

Cultural centersBrussels cultural centre

 

Food and drink

You should also be looking at where you can go to sample some of the best food and drink in Belgium, and there are plenty of options here. Sampling some of the best restaurants and eateries in the square is a major part of experiencing this wonderful place, and, your housemates are sure to help you establish a list of places to try.

If you want to combine great drinks, and a great experience for either lunch or dinner, then you should definitely check out Le Dillens.

You could also head to Cipiace, a delightful bar, and restaurant if you are looking for a quiet early evening drink or a long, talkative lunch with your friends. This is one of the best Italian eateries on the square, and this small, intimate gem, is one of the best places to eat in the Saint-Gilles.

The market also has plenty of excellent food stalls and places you can take a break, have a bite, and watch the world go by. The ideal location for some delightful food and drink options right now.

Coffee and Exploring

When you move to somewhere as exciting as the Parvis de Saint Gilles, you need to do your best to explore as much as possible. There are some great opportunities for doing this, and we have compiled a helpful guide to help you with this moving forward.

A great place to kick off your exploration is Brasserie de l’Union, named after the Saint Gilles football team “l’Union Saint Gilloise” this is an old school café at deliberately democratic prices. A small wander over to the rue Jean Volders and the rue Vanderschrick  leads you to a gorgeous collection of Art Nouveau architecture with such gems as the restaurant La Porteuse d’Eau.

People watching

One of the best ways of acclimating to your new home is to indulge in a spot of people watching, and this is so important for your move to Parvis. Now, the best way of doing some successful people watching is making sure you hole up in a delightful cafe somewhere, ordering a delicious hot drink, and watching the world go by. There are a lot of great places to do this in and around the Parvis area, and one of the main ones is to check out Brasserie Verschueren, a bohemian haunt is one of the best cafes in the city.

There are another couple of great places that you need to look out for, Cafe Maison du Peuple is one of the best contemporary hotspots in the area, complete with free Wi-Fi, and a great selection of beers as well.

Making the most of your trip to Parvis is so important because this is such a vibrant and multi-cultural area, popular with artists, musicians, and locals. You have to make sure you are focused on making the most of your move here, and that means experiencing all the delights that Saint-Gilles has to offer.

There is so much to keep in mind when you want to achieve this, and this is why doing a bit of research before you go is one of the best ways of plotting your move abroad. There is so much to experience in Parvis and the surrounding area, and you have to be sure you’re making the most of it.

 

Residential View

Sure, hotels are great. But a resident’s perspective is the best place from which to view any city as its inhabitants do. It places you right where the action is, and affords you instant access to amenities and transport links.

If you’re lucky, you might even get a stunning view of the city.

Those who have had the good fortune to stay in a shared property in Brussels know that there’s no better way to engage with the sights, sounds, smells, taste and feel of Belgium’s capital.

For those considering moving to Brussels on a long-term or full-time basis or relocating to work, there’s a great deal to get excited about. Living as a Brussels resident puts a wealth of sights and activities on your doorstep. Let’s take a look at just some of the things that await you outside of your front door that make this a city unlike any other…

 

Dive into a cultural melting pot

Belgium has multiculturalism baked into its crust. No matter where you’re visiting from, you’re sure to find something or someone familiar even as you explore cultural influences from around the world. Take yourself down to the bustling Chatelain quarter; a lively hub to which many expats are drawn to get a snapshot of the multicultural feel.

Brussels has been a multicultural hub throughout its history. It is situated as a cultural and geographical meeting point between Latin and Germanic peoples including the Spanish, Polish, German, British, Italian, Austrian, Dutch, Turkish and, of course, French. Yet, despite its multicultural nature it has always maintained its own unique sense of identity.

Belgium’s cultural eclecticism can be seen everywhere from its politics to its architecture, its wealth of diverse spoken languages… and of course the food (more on that shortly).

Ever wanted to visit Paris but been put off by the hefty price tag? Take yourself down to the Brugmann Quarter, often referred to as “Little Paris”. Here you’ll find a slightly more idyllic echo of Paris that offers the sense of romance that many find lacking in the “real” French capital.

Get lost in a world of sensational architecture

Brussels’ famous Art Nouveau architecture makes it one of the most picturesque cities in Europe and a mecca for those who appreciate the design wonders of the man-made world. From the infamous Guild houses lining the magnificent UNESCO-listed Grand Place, to the more ostentatious Palais Royale and the Palace of Justice or the more idiosyncratic gems like the Maison Saint Cyr.

The Victor Horta Museum near Louise is an intact home designed by the architect himself, considered the master of early 20th century Belgian architecture. Lovers of fine architecture will find Brussels a treat for the eyes.

 

Explore a wealth of culinary delights

One cannot get the true measure of a city without sampling its tastes as well as its sights. As you might expect, no matter where your culinary tastes lie, there’s something for you in Brussels. The city is home to some 3,000 restaurants. Five of which have not just one but two Michelin stars.

For a truly authentic Belgian eating and dining experience check out Monk; a bustling bierkeller where people from around the world cram in together to enjoy world class beers and the establishments only dish, spaghetti. Or, for a more illustrious dining experience visit the stunning Comme Chez Soi on the Place Rouppe.

While much of the fare in Brussels has a decidedly French influence delighting in seafood and dairy, vegans can still have a great time in Brussels. Check out Humus and Hortense in the Flagey neighborhood, which has recently won the award for Best Vegan Restaurant in the World.

However, for perhaps the most intimate and unique dining experience in Brussels, be sure to visit the charming L’Epicerie- a one woman restaurant in the Chatelain  neighborhood that feels like a freshly prepared dinner at your best friend’s house (if only your best friend could cook that well).

Finally, no conversation about Belgian food is complete without chocolate. The really good stuff can be found at Mary, which celebrate its 100 years this year, or for more powerful contemporary flavors try Wittamer on the place du Grand Sablon.

Enjoy art… Everywhere!

Ever felt like there was a certain sense of snobbery that pervaded the art scenes in London, Paris, New York and the like? There’s nothing snobby about the art scene in Brussels. Great art is everywhere. It’s even on the walls or the city street! Check out the stunning comic strip murals on the walls of the Comic Book Museum on Rue des Sables. Keep your eyes peeled for the work of BONOM (Brussels’ provocative street artist sometimes referred to as the “Belgian Banksy”.

Needless to say, for those who favour a more traditional cultural experience there are plenty of stunning galleries to rival anything you’d see in Paris or Amsterdam. Check out Bozar for a neat microcosm of the Brussels art scene where you’ll see an eclectic mix of pieces all wrapped up in a stunning Victor Horta designed exterior.

Or if your tastes veer more towards the contemporary, be sure to visit MIMA; a gallery that redefines galleries and pays homage to all kinds of alternative and popular cultures from tattoos to comic books.

Shop like a local

While the area surrounding Grand Place has no shortage of fine shopping, locals know that the best spots lie a little off the beaten track. Get your high end fashion fix at Stephanie Quare in Louise where you’ll find notable brands from Mango to Jimmy Choo. Thrift shoppers, on the other hand, won’t want to miss the sprawling Jeu de Balle flea market in the Marolles where you can find all kinds of unique one of a kind items whether you’re looking for antique books, a new jacket or a chez lounge. Or perhaps you’d rather walk around the stalls that occupy the pretty cobbled streets of the Parvis de Saint-Gilles for the Saint Gillois market.

If it’s fresh produce you’re after you need look no further than the Market of Châtelain where you can find all sorts of fresh organic produce, or have your fill of local wines and cheeses at the Chasseurs Ardennais Market.

Take a sun drenched walk in the park

Every major conurbation has its share of beautiful parks. No matter how much one loves urban chic it’s nice to be able to get away from it all and relax in nature’s bounty. Brussels has no shortage of stunning green spaces in which one can escape the hustle and bustle. Weekends sees the traffic stopped and the roads given way to cyclists, runners and skateboarders over at the Bois de la Cambre, which also has several small restaurants for a break. For a lunch break in the city centre, try the Leopold Park near the Solvay Library- an oasis of natural calm in the heart of the city.

Those looking for ornate gardens should visit the Van Buuren Museum and Gardens while plant lovers will want to spend hours at the national botanical gardens Jardin Botanique Meise.

If you really want to get lost, find your way to the Foret de Soigne the old hunting grounds of Belgian royalty where you can walk for miles in the forest without seeing a single car.

Conclusion

This article represents the briefest snapshot of what residents of Brussels enjoy within easy reach of their homes on a daily basis. There’s so much more to be discovered, but part of the fun is finding your own hidden gems for yourself. One thing’s for sure, you’ll be glad you came to settle in Brussels.

La colocation version 1.0

La colocation c’est souvent une étape obligée entre la vie de famille et la vie d’adulte indépendant. On en garde un bon souvenir d’une maison remplie de jeunes, enivrés d’indépendance et pleins d’espoir, de soirées passées entre amis à refaire le monde, sa chambre meublée de bric à brac avec le matelas posé au sol… Mais la colocation c’est aussi la salle de bain au fond du couloir avec sa douche qui n’inspire pas trop confiance ou l’évier de la cuisine qui déborde d’assiettes sales.

Coliving: c’est la colocation version adulte

Quelques années plus tard avec sa vie professionnelle qui démarre, l’époque de la colocation est souvent dépassée mais l’envie de rentrer le soir et de retrouver des visages familiers est toujours d’actualité. C’est de ce désir qu’est le né le coliving Morton Place : une envie de vivre en communauté sans en avoir les inconvénients de la « coloc » d’entant. Nos maisons sont rénovées pour la colocation avec douches privatives, cuisines avec plusieurs frigos et lave vaisselles, les salons sont équipés de canapés qui invitent à y passer un peu de temps entre amis en fin de journée. Nos colocataires voyagent beaucoup ou viennent eux même de l’étranger et le concept « all inclusive » ou toutes les charges, maintenance et le nettoyage sont compris aide tout le monde à se focaliser sur l’aspect convivial sans devoir se soucier des petits détails qui peuvent vite empoisonner la vie communautaire.

Morton Place Coliving

A Morton Place notre objectif est la colocation sans compromis, donc salles de bain privées, home office pour ceux qui veulent travailler à partir de la maison sans être coincés dans leur chambre, et la chambre d’amis pour les visiteurs. Et, Belgique oblige, la déco est soignée et naturelle laissant place pour les éléments personnels qui donnent la vie a une maison.  Resultat, nos residents vivent en moyenne deux ans ou plus dans nos maisons et la fourchette d’age s’elargie. Il y a une place pour tout le monde dans la colocation version Morton Place.

 

European summers are famous for their music festivals. From the classical in Salzburg and Bayreuth to the techno in Sziget there is a festival  for everyone. Belgium punches above its weight in this regard with several festivals including the world famous Tomorrowland.  The season kicks off in Brussels and spreads out through Flanders and Wallonia some within day trip distance from Morton Place, others a bit further away.

Couleur Café  Brussels 29 June through 2 July

Beautifully located under the Atomium, Couleur Café is originally an African music festival begun 29 years ago and has morphed into a World Music festival. It’s Brussels’ biggest music event attracting over 70’000 festival goers. The artist selection is true to its roots with a line-up that includes Malian star Sidiki Diabate but broadens to include Leon Bridges and Gregory Porter, a Dub step stage and dance workshops for Afro Caribbean dances from salsa to afro house. The world food stands are infamous and worth visiting for the flavors alone. This is a fantastic opportunity to enjoy the multicultural qualities of Brussels, and still make it home in time to sleep in your own bed at night.

https://www.couleurcafe.be/en/

Rock Werchter Leuven, 5 July through 8 July

“Werchter” takes place on the outskirts of Leuven, the pretty student town. One of Belgium’s oldest festivals all the old rock bands have played there from The Ramones and Lou Reed to Oasis. The festival has mushroomed and is a well organized affair while remaining casual. A short ride from Brussels on the train you can grab a day ticket and catch The Chainsmokers, Alt-J or Radiohead and still be home in time to catch up with your housemates!

 

https://www.rockwerchter.be/en/tickets

Tomorrowland, Boom 20-22 July and 27-29 July

A bucket list destination with tickets that sell in the blink of an eye, Tomorrowland is arguably the world’s most famous techno festival. Entire planes are chartered for ticket holders with DJ’s on deck as from take off. Located beside the  small town of Boom the festival area is transformed into an Alice in Wonderland type setting with sumptuous decors and a music village called “Dreamville” which includes Michelin star restaurants and a hair salon for perfecting your festival look. We are a long way from Woodstock here. As beautiful as Morton Place is a night at  Dreamville is worth staying away for.

 

https://www.tomorrowland.com/en/festival/welcome

Brussels Grand Place

Visitors in town: where to go both on and off the beaten path?

The month of May boasts at least two long weekends thanks to national holidays. Many of our residents take advantage of our in-house guest rooms to host their own friends and family so we have a round up of Brussels’ must sees, some on and some off the beaten track.

The Classics

First stop is the Atomium, a weird and wonderful landmark which sports fantastic views and a great photo op.  The rolling carpet leading to the uppermost silver globes is worth it for the experience alone. The quintessential Brussels experience.  Just go – and check it off your list.

 

Nearby the Atomium and only during the month of May the Royal Greenhouses of Laeken are open to the public for a very short period each year, and this year the period has been extended. They are located in the Royal Park which also houses the residence of the Royal family.

Glass masterpiece the Royal Greenhouses of Laeken

Hip and happening in the Dansaert neighborhood

After this more traditional visit of tourist highlights, it can be fun to head down to what is called “the Dansaert area” which is home to trendy shops and vintage stores. The rue Antoine Dansaert is a major artery running from the Bourse to the canal. This is the more hip of Brussels’ fashion districts. The doyenne of the neighborhood is Sonja Noel with her infamous shop Stijl, located 74 rue Antoine Dansaert. Here you will find all the major Belgian creators from the Antwerp 6 to more avant garde designers and their capsule collections. There are still a few independent shops who have survived and thrived in the side streets, alongside the heavy hitters such as Prada on the main thoroughfares… this could be a very fruitful afternoon.

 

Stijl

Shopping rue Antoine Dansaert @ Stijl

 

And now for some lunch

The rue de Flandre is a great place for a lunch break. San is one of our lunch favorites. The food is oh so fresh, very colorful and presented all in one bowl, all healthy and all delicious. If you want a more traditional Brussels experience, have some oysters and fresh seafood tapas standing at the infamous Mer du Nord outdoor seafood bar.

Restaurant La Mer du Nord

Old school Brussels: Vintage finds

Once the shopping and lunch are finished, you can gradually start to walk from this the lower part of town, up towards the Sablon. On your way up stop by the vintage stores in the rue des Chartreux, don’t forget to stop by the wonderful Gabriele Vintage, or for the vinyl lovers the infamous Caroline record store. Finish off with some chocolates at Wittamer and then it’s a few stops on the tram back to Morton Place.

Sablon Brussels off the beaten track

Chocolate stop @ Wittamer